Assistance électrique au déplacement en fauteuil roulant

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #1554

    Ce projet a pour objectif la création d’un système complet d’assistance au déplacement des personnes à mobilité réduite en fauteuil roulant.

    L’idée est de créer une motorisation originale qui s’intègre parfaitement à un fauteuil pliable, sans qu’il soit nécessaire de le démonter et qui ne l’empêche pas de se replier.
    Le système devra être léger entre 5 et 7 kg, batteries comprises.

    • Ses principes de fonctionnements seront les suivants :
    • Chaque roue sera motorisée indépendamment l’une de l’autre. Chacune sera équipée d’une mesure de vitesse. La vitesse mesurée de chaque coté servira a délivrer plus ou moins de courant dans le moteur selon si le siège est en accélération, freinage, ou effort.
    • Couplé au contrôleur, sur le siège, un accéléromètre (IMU) délivrera l’information d’évolution du siège selon la nature de la pente. Le programme devra alors fournir une assistance afin de compenser la déclivité, selon les informations de vitesse et de sa variation au niveau des roues.
    • L’accéléromètre devra être « intelligent » et permettre une distinction des sols « lisse » (carrelage, bitume, dalles) des sols « accidentés » (pavés, terre compactée) ainsi que certains obstacles (bateau pavé, seuils)

    Chaque roue sera motorisée indépendamment l’une de l’autre. Chacune sera équipée d’une mesure de vitesse. La vitesse mesurée de chaque coté servira a délivrer plus ou moins de courant dans le moteur selon si le siège est en accélération, freinage, ou effort.

    Couplé au contrôleur, sur le siège, un accéléromètre (IMU) délivrera l’information d’évolution du siège selon la nature de la pente. Le programme devra alors fournir une assistance afin de compenser la déclivité, selon les informations de vitesse et de sa variation au niveau des roues.

    L’accéléromètre devra être « intelligent » et permettre une distinction des sols « lisse » (carrelage, bitume, dalles) des sols « accidentés » (pavés, terre compactée) ainsi que certains obstacles (bateau pavé, seuils)

    L’objectif de cette application est de fournir, non pas une motorisation complète de déplacement, mais une assistance afin de diminuer les efforts aux niveaux des épaules pour une utilisation classique, ou des jambes pour une utilisation « podale ».

    Certaines performances à atteindre sont déjà estimées :

    Le système devra permettre une accélération de 1,5 m/s² à un ensemble PMR+Fauteuil de 110kg sur un plan horizontal « lisse ».

    Partant de là, la motorisation devra délivrer un couple d’au moins 16 Nm.

    Ces valeurs seront à préciser selon les terrains rencontrés.

    Ce projet est un projet « complet » au sens de l’ingénierie car il fait appel à plusieurs technologies qu’il faut combiner.

    • Electromagnétisme, pour la conception des moteurs.
    • Programmation, pour l’élaboration du programme du microcontroleur (type Arduino).
    • Mesure physique, pour la récupération et le traitement des données de vitesse et d’accélération.
    • Mécanique, pour la conception des liaisons appareil/fauteuil et des objets constituants.
    • Ergonomique, pour l’intégration de son fonctionnement par l’utilisateur.

    C’est un projet « à tiroir » ou une fusée à plusieurs étages qui peuvent accueillir plusieurs niveau de technologies et d’étude les concernant.

    Chaque domaine fera l’objet d’un topic sur le forum à moins qu’il soit organisé en sous projet.

  • Auteur
    Messages
  • #1554

    Coillote (Christophe)
    Participant
    • Offline

    Ce projet a pour objectif la création d’un système complet d’assistance au déplacement des personnes à mobilité réduite en fauteuil roulant.

    L’idée est de créer une motorisation originale qui s’intègre parfaitement à un fauteuil pliable, sans qu’il soit nécessaire de le démonter et qui ne l’empêche pas de se replier.
    Le système devra être léger entre 5 et 7 kg, batteries comprises.

    • Ses principes de fonctionnements seront les suivants :
    • Chaque roue sera motorisée indépendamment l’une de l’autre. Chacune sera équipée d’une mesure de vitesse. La vitesse mesurée de chaque coté servira a délivrer plus ou moins de courant dans le moteur selon si le siège est en accélération, freinage, ou effort.
    • Couplé au contrôleur, sur le siège, un accéléromètre (IMU) délivrera l’information d’évolution du siège selon la nature de la pente. Le programme devra alors fournir une assistance afin de compenser la déclivité, selon les informations de vitesse et de sa variation au niveau des roues.
    • L’accéléromètre devra être « intelligent » et permettre une distinction des sols « lisse » (carrelage, bitume, dalles) des sols « accidentés » (pavés, terre compactée) ainsi que certains obstacles (bateau pavé, seuils)

    Chaque roue sera motorisée indépendamment l’une de l’autre. Chacune sera équipée d’une mesure de vitesse. La vitesse mesurée de chaque coté servira a délivrer plus ou moins de courant dans le moteur selon si le siège est en accélération, freinage, ou effort.

    Couplé au contrôleur, sur le siège, un accéléromètre (IMU) délivrera l’information d’évolution du siège selon la nature de la pente. Le programme devra alors fournir une assistance afin de compenser la déclivité, selon les informations de vitesse et de sa variation au niveau des roues.

    L’accéléromètre devra être « intelligent » et permettre une distinction des sols « lisse » (carrelage, bitume, dalles) des sols « accidentés » (pavés, terre compactée) ainsi que certains obstacles (bateau pavé, seuils)

    L’objectif de cette application est de fournir, non pas une motorisation complète de déplacement, mais une assistance afin de diminuer les efforts aux niveaux des épaules pour une utilisation classique, ou des jambes pour une utilisation « podale ».

    Certaines performances à atteindre sont déjà estimées :

    Le système devra permettre une accélération de 1,5 m/s² à un ensemble PMR+Fauteuil de 110kg sur un plan horizontal « lisse ».

    Partant de là, la motorisation devra délivrer un couple d’au moins 16 Nm.

    Ces valeurs seront à préciser selon les terrains rencontrés.

    Ce projet est un projet « complet » au sens de l’ingénierie car il fait appel à plusieurs technologies qu’il faut combiner.

    • Electromagnétisme, pour la conception des moteurs.
    • Programmation, pour l’élaboration du programme du microcontroleur (type Arduino).
    • Mesure physique, pour la récupération et le traitement des données de vitesse et d’accélération.
    • Mécanique, pour la conception des liaisons appareil/fauteuil et des objets constituants.
    • Ergonomique, pour l’intégration de son fonctionnement par l’utilisateur.

    C’est un projet « à tiroir » ou une fusée à plusieurs étages qui peuvent accueillir plusieurs niveau de technologies et d’étude les concernant.

    Chaque domaine fera l’objet d’un topic sur le forum à moins qu’il soit organisé en sous projet.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.