You are currently viewing Les étudiants du CESI passent à la 3D !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les étudiants du CESI passent à la 3D !

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post published:20 mars 2018
  • Post category:Non classé

L’espace d’une journée, les étudiants du CESI (le centre des études supérieurs industriels) ont eux l’occasion d’accroître leurs connaissances en CAO dans le cadre de plusieurs ateliers, organisés spécialement par le Fablab. Ces futurs ingénieurs en systèmes et réseaux ont notamment eu l’occasion à travers différents ateliers, de s’initier à la modélisation 3D.

La journée a commencé à 9h avec la présentation par Thibaut de notre Fablab et de ses spécificités. Après plusieurs explications théoriques des machines et des logiciels présents, les étudiants se sont répartis en groupe afin de se déplacer entre les différents ateliers proposés.

Le premier, l’activité initiatique sur la carte programmable Arduino proposait aux étudiants de découvrir comment un micro-processeur pouvait être conçu. Un atelier fortement apprécié qui a notamment suscité chez Christophe, beaucoup d’admiration. “C’était très intéressant notamment la partie sur les micros processeurs. Ce sont des technologies que j’apprécie tout particulièrement” nous confit-il. Cette journée a été pour ce spécialiste de l’interconnexion et la sécurité des réseaux “une découverte très appréciable”.

Simultanément un autre groupe travaillait lui sur une imprimante 3D avec la découverte du logiciel de modélisation 3D Tinkercad disponible gratuitement en ligne après inscription sur internet. Après avoir pensé et modélisé une pièce permettant une impression rapide “moins de 15 minutes”, les élèves du CESI et sous les conseils avisés d’Alice, ont ainsi eu la chance d’imprimer leur propre objet.

Enfin, la troisième activité, celle de l’utilisation de la découpe laser, permettait aux élèves d’en apprendre davantage sur le dessin vectoriel et le procédé de la découpe au laser très largement utilisée dans le monde industriel.

Cette journée placée sous le signe de l’initiation pour certains, et de l’approfondissement pour d’autres, a suscité beaucoup de questions et d’intérêts. Une très belle découverte qui a permis à ces jeunes de découvrir des procédés de modélisation, une culture du logiciel libre mais aussi une ambiance : celle du milieu associatif.

Maxime Papon